scier lame

 

Je découpe une lame de parquet à la scie sauteuse.
C'est la troisième ou quatrième lame que je divise.
Nous n'en sommes qu'au début de la pose du parquet.

En fin de course de la scie sauteuse, un bout de la lame est arraché.

 

stressBouffée d'émotions :
Peur que cela se produise de nouveau à chaque lame.
Colère vis à vis de moi-même et recherche instantanée d'un coupable.
Peur de ne pas avoir prévu suffisamment de paquets de lames.
Peur de devoir retourner au magasin. Cela va prendre du temps, on a autre chose à faire.
Colère vis-à-vis du fabricant de la lame de la scie sauteuse, soi-disant anti-éclat.

A la découpe de la lame de parquet suivante, tout revient en masse, stress total.

 

 

miroir

 

Ce n'est pas toujours facile d'expliquer l'intérêt de se connaître soi-même.
J'ai déjà entendu dire "Mais justement, moi je ne veux pas me connaître !"
Et il ne faut pas aller contre cela car c'est l'inconscient de la personne qui a posé un jour ces barrières de sécurité là et elle s'est habituée à vivre comme ça, ce serait violent de lui enlever.
Se connaître, c'est vraiment une démarche personnelle.

Donc là, mon histoire de parquet me permet de vous illustrer l'intérêt de se connaître.

 

 

yin yang

 

La médecine chinoise m'a enseigné que mon émotion principale est la peur.
Depuis que j'en ai pris conscience, j'essaie de ne pas laisser cette émotion me dicter sa tyrannie.
Je remercie pour ce fonctionnement qui me rend prudente mais je veille à ne pas rester dans une angoisse paralysante.

 

 

enneagramme

 

L'énnéagramme m'a enseigné que j'avais une colère permanente et sous-jacente envers moi-même liée à ma recherche de perfection.
Depuis que j'ai réalisé cela, j'essaie de reconnaître ma colère et de l'accueillir sans la transférer sur autrui.
Je me rappelle que la croyance "Si je me trompe on ne m'aimera plus" sur laquelle je me suis construite m'a beaucoup apporté en termes d’exigence vis-à-vis de moi-même. Cependant, quand je la reconnais, j'essaie d'ajouter une dose d'indulgence et de douceur pour que la recette ne tourne pas au vinaigre.

 

 

piege

 

Se connaître ne fait pas disparaître les problèmes. Cela permet de les résoudre plus facilement et plus rapidement.
Chacun a son fonctionnement avec ses ornières et ses casseroles pour la vie.
Se connaître met les pièges en lumière et nous permet de tomber moins souvent dedans.
Se connaître permet d'oser un fonctionnement différent de celui auquel on est habitué, puis de constater que cela nous conduit à un comportement plus adapté aux situations donc à la fois plus harmonieux et productif.
Se connaître, c'est aussi accepter les critiques, être moins réactif ou renfermé. "Tu me reproches cela ? Oui, oui, tu as raison, je m'en suis rendu compte et oh ! j'ai du pain sur la planche mais j'essaie de progresser."

Et finalement, j'ai été stressée à chaque découpe de lame de parquet jusqu'à la fin de la pose mais j'ai accueilli émotions et sensations et j'ai continué à scier avec prudence. Aucun autre bout de lame ne s'est arraché !