GroupePrimitifCertains philosophes considèrent que les promesses et la confiance sont le fondement de toute relation humaine car elles apportent des îlots de sécurité sans lesquels aucune continuité ne serait possible dans les rapports des humains entre eux.
L'historien Yuval Noah Harari explique en complément que c'est parce que les hommes croient en des histoires communes (nations, lois, organisations, valeurs, etc) qu'ils sont capables de faire confiance à des inconnus et de collaborer avec eux. C'est ainsi que les humains ont réussi à vivre de courtes durées hors de leur groupe, par exemple pour vendre ou acheter à d'autres groupes puis petit à petit ont vécu loin de leur groupe pendant des durées plus longues. Notre propension au commérage vient du fait que nous avons besoin de savoir en qui nous pouvons faire confiance. Dans les groupes primitifs, pendant des millions d'années, le nombre de membres dépassait rarement la centaine et chacun se connaissait de manière étendue, précise et validée dans le temps. Les enfants ne savaient pas qui était leur père. Cependant les hommes avec qui leur mère avait créé de l'attachement endossaient le rôle paternel.

A l'échelle de l'histoire de l'humanité (six voire sept millions d'années), il est très récent que :

MariageRomainNotre patrimoine génétique n'a pas encore pris en compte ces nouvelles donnes. Nous n'y sommes pas encore adaptés.

Les hommes de l'Antiquité ont donc trouvé une parade : le mariage, qui permet à l'origine d'acquérir une femme. Ce n'est qu'à partir de la fin du Moyen-Age que l'église chrétienne défend le mariage d'amour. Rien n'est résolu pour autant puisque les humains confondent désir sexuel et amour [Lire ici une comparaison des deux].

Cependant, la pulsion sexuelle est toujours là et notre besoin de confiance en l'autre aussi. La contraception permet de subir moins de contraintes mais ne procure ni partenaire ni compte-rendu comportemental. Alors ?

MeeticLes humains ont trouvé une autre parade : les sites de rencontre, qui comblent le fait de vivre entouré d'anonymes. Mais la nécessité de bien connaître l'autre pour être en confiance n'est pas satisfaite. Pendant des millions d'années les humains ont construit leur appréciation d'autrui grâce à son contact au fil des ans et au recoupage d'informations avec les dires des autres membres du groupe et maintenant il faudrait croire juste après quelques scrolls et trois clics n'importe quel internaute qui auto-proclame "Je suis une bête au lit et la fidélité incarnée" ?!

De fait, je me demande si la prochaine parade que les humains trouveront ne sera pas des sites de rencontre avec de nombreuses informations à renseigner dont la véracité serait validée par des personnes elles-mêmes validées... à la manière des recommandations sur LinkedIn.

En l'occurrence, en attendant que nos gènes se soient adaptés à la revendication de la paternité et à l'anonymat environnant, je fais confiance à la créativité des entrepreneurs avides de répondre à nos besoins. Ils assortiront probablement leur offre d'une possibilité d'acquérir des recommandations à faible coût afin d'afficher un profil cinq étoiles.

Visionner la vidéo de Sadhguru sur l'amour et la relation

Pour D. & C.