J'ai emmené ma fille chez l'orthodontiste cet après-midi.

Depuis peut-être 2 ans, je prends toujours soin d'avoir un livre à méditer avec moi pour toutes les situations où je devrais attendre, afin que ce soit une chance et pas une catastrophe.

Mais au moment où je m'assois dans la salle d'attente, je prends le temps de ressentir ce qui à ce moment précis me fait envie. Dormir ? Observer ? Arpenter ? Engager une conversation ? Organiser le futur ? Relire le passé ? Lire mon ouvrage ou un de ceux proposés ?

J'en étais là quand mon regard a été attiré par la verrière au plafond. Et c'est alors que sont passés plein d'oiseaux. J'ai choisi de partir avec eux. Je me suis envolée, je voyais la terre d'en haut, je parcourais une grande distance en peu de temps et sans encombre.
Je sentais le vent et la fraîcheur du soir sur ma peau quand l'assistante médicale est venue nous chercher.

verriere

Chacun de nous, pour reposer son mental, peut décider de tel ou tel type d'activité mentale quand nous en avons l'occasion.

Votre journée est remplie de tâches répétitives ? Amusez-vous à analyser un film que vous avez vu récemment. Comment le cadreur a procédé pour faire monter le suspens ? Revoyez les images, remémorez-vous les dialogues.

Vous passez votre temps à analyser des chiffres ? Imaginez les conditions dans lesquelles cette dame a acheté ce sac ? Comment était le vendeur ? Il y avait d'autres clientes ? Ont-elles parlé ensemble ? De quoi ?

Votre imagination est débordante et vous fatigue ? Répétez doucement à l'infini, en la savourant, une prière, une poésie, une citation.

Tout cela vous paraît inutile, superficiel, farfelu ?
Pourtant, ce faisant, vous avez reposé la partie de votre cerveau qui travaille tout le temps. Vous avez entraîné votre cerveau à une activité qui vous servira peut-être prochainement et en tous cas, vous permettra de réagir de manière plus adaptée à certaines situations.
Et puis surtout, votre temps d'attente n'a même pas été perceptible !