balance2

Ces jours-ci, j'ai rédigé mes deux premiers textes dans la nouvelle langue étrangère que j'apprends. Petit évènement après un an d'étude.
Ce matin, j'ai trouvé une tournure un peu lyrique pour quelques vers d'une poésie. Je savoure. Car d'habitude, ça a plutôt l'âpreté d'une notice de magnétoscope.

Je suis en joie grâce à ces petites satisfactions.
Je ne reste pas longtemps dans le ressenti. Déjà le mental a rappliqué et une voix interne m'invite à m’enorgueillir.
Mais je décèle immédiatement les manœuvres de mon inconscient grâce à mon cher Ecclésiastique.

Mon inconscient ne me laisse aucun repos pour me faire quitter le réel.

Quand j'ai désherbé le gazon et nettoyé le jardin aromatique il y a deux jours, aussitôt après avoir goûté la satisfaction de la tâche accomplie, une voix interne m'a dit "Oui bah n'en fais pas tout un plat. Dès qu'il fait mauvais temps, tu n'as plus envie de jardiner. Crois-tu que la nature se mette sur pause pour attendre ton bon vouloir ? Non, ne t'emballe pas tu n'es qu'une fainéante".
Cette autre voix, j'ai plus de mal à discerner qu'elle n'est pas moi et qu'elle n'a pas absolument raison.

balance3

Nous avons tous nos balances internes.
Pas toutes tarées de la même façon, au sens propre et figuré !
Pas une balance interne mais des dizaines !
Pour tel comportement, et selon notre état du moment, nous percevrons la moindre tirade de notre inconscient et parviendrons quasi instantanément à revenir au point d'équilibre.
Dans d'autres circonstances, nous sommes comme balayés, embarqués, submergés par notre inconscient. Il prend le contrôle et nous croyons que lui c'est nous, lui laissant tout pouvoir.
Nous passons notre temps à effectuer ces mouvements de bascule mentale; plus ou moins lents, plus ou moins fréquents.

Et si vous pensez que les gens calmes et silencieux sont en permanence au point d'équilibre, détrompez-vous, la lutte interne y est féroce.

balance4